Musique et patrimoine en Normandie
22050
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-22050,stockholm-core-1.1,select-child-theme-ver-1.0.0,select-theme-ver-5.1.8,ajax_fade,page_not_loaded,menu-animation-underline-bottom,header_top_hide_on_mobile,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.5,vc_responsive

MUSIQUE ET PATRIMOINE
EN NORMANDIE

Le projet

Pour sa nouvelle aventure, le Tréteau embarque pour la Normandie en partenariat avec le Festival de Pâques – Août Musical de Deauville ! Six classes de 6ème des collèges Pierre Simon Laplace de Lisieux et André Maurois de Deauville, vont découvrir pendant 3 ans les coulisses de la création artistique. Dans la même veine que le spectacle Les Enfants Perdus (création le 5 mai 2018 au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis), les 145 collégiens créeront des opéras-miniatures de l’écriture à leur diffusion. En lien avec les professeurs des collèges et l’ensemble des équipes pédagogiques, les histoires se concentreront autour du thème du patrimoine, qu’il soit culturel, historique ou même familial. Les collégiens seront donc amenés à faire des recherches et à mener des enquêtes, dans leur famille, au CDI, dans la rue mais aussi dans des maisons de retraite, à la découverte de récits et témoignages d’une part, et de musiques et chansons traditionnelles d’autre part. En partant de leurs goûts et de leur recherche, ils exploreront de nouvelles contrées musicales, notamment à travers la programmation du Festival de musique de Deauville. Ils seront par ailleurs accompagnés par les musiciens professionnels du festival lors de la création en mai 2021.

Pour cette folle entreprise, Le Tréteau a réuni une (presque) nouvelle équipe : Sigrid Carré-Lecoindre, jeune et talentueuse autrice et dramaturge, animera les ateliers d’écriture tout le long de la première année et concevra le livret avec les élèves ; Vincent Wavelet, notre compositeur adoré des Enfants Perdus, illuminera ces textes par sa musique; Hovnatan Avedikian, comédien et metteur en scène, nous plongera dans son univers, Marion Gomar, chanteuse lyrique, fera vibrer leurs cordes vocales et Bianca Chillemi, pianiste cheffe de chant, perfectionnera le tout !

Nous avons hâte de commencer !

Partenaires

– Musique à Deauville édition du «Festival de Pâques» 2020
Voir le site du Festival
– Collège Pierre Simon Laplace à Lisieux
– André Maurois à Deauville

Équipe du projet

Sigrid Carré-Lecoindre

Autrice

Musicienne de formation, Sigrid CARRÉ LECOINDRE obtient un Master sur les interconnexions musique/théâtre dans les dramaturgies contemporaines sous la direction de Julia Gros de Gasquet à l’Institut d’Etudes Théâtrales de Paris, en 2010.

Depuis lors, elle partage son temps entre ses activités de musicienne création de deux formes musicales et dansées « Caravane Fantôme » et « Rumba Bigoudi » avec le Système Paprika pour « Les Concerts de l’Improbable » de Jean-François Zygel au Théâtre du Châtelet de Paris et d’auteure et dramaturge elle collabore avec Lena Paugam à toutes les créations du cycle doctoral « La crise du désir – états de suspension, espaces d’incertitudes » (Tête d’Or de Paul Claudel, création mars 2013; Et, dans le regard, la tristesse d’un paysage de nuit, d’aprèsLes yeux bleus cheveux noirsde Marguerite Duras, (création JTN, mai 2013); tailsde Lars Noren, (création Théâtre 95, novembre 2013).

Elle est par ailleurs membre depuis novembre 2014 du Collectif Open Source : collectif de recherche pratique sur la dramaturgie et la mise en scène.

Entre 2015 et 2017, elle signe six adaptations pour le Festival de la Correspondance de Grignan et met en scène D’Une Alice à l’autreconcert-lecture autour des lettres des Lewis Carroll à Alice Liddell et aux petites filles ; ainsi que Je déambule sans serre-têteconcert-lecture inspiré de la correspondance de Marina Tsvetaeva et Anna Teskova et Mais le tigre est déjà dans l’escalierconcert-lecture d’après les Letters Homede Sylvia Plath.

En 2017, la pianiste Joséphine Ambroselli-Brault lui commande la mise en scène d’un concert-dansé autour du Travail du Peintrede Francis Poulenc.

Sigrid est l’auteure de plusieurs textes :

RHAPSODIE SANS VISAGES, poème théâtral sélectionné pour la première édition de Snez tu Zabu (Festival du Théâtre français contemporain de Prague) en mars 2015.

LES COEURS TETANIQUES déambulatoire poétique créé en mai 2016 au T2G (Centre dramatique national de Gennevilliers). Ce texte a été sélectionné pour l’édition 2016 du festival « Mettre en scène » à Rennes et repris à La Passerelle Scène Nationale de St Brieuc en janvier 2017.

MICKAËL, pièce co-écrite avec Benjamin Wangermée et créée en septembre 2017 à La Paillette à Rennes.

Et,HEDDAlibrement inspiré de la vie d’Hedda Nussbaum— est un monologue sur les violences conjugales créé en janvier 2018 à La Passerelle Scène Nationale de St Brieuc, dans une mise en scène de Lena PAUGAM. HEDDAparaitra aux Editions théâtrales en juin 2019.

Soucieuse d’allier engagement sociétal et engagement artistique, depuis 2014, Sigrid Carré Lecoindre développe parallèlement à son activité d’auteure, une pratique pédagogique, par la mise en place d’ateliers et de stages d’écriture auprès d’adultes, d’enfants et d’adolescents.

Elle est ainsi intervenue auprès de classes de BAC pro dans le cadre du projet Mickaël, ou de classes de seconde et de première dans le cadre de l’écriture d’Hedda.

En février 2019, à l’invitation de la compagnie Folle Pensée, elle est intervenue à St Brieuc auprès de professionnels de la musique et du spectacle vivant, dans le cadre du programme départemental de formation. Son atelier « La voix sous les mots » portait sur le son de la langue et les interconnexions musique/théâtre dans l’écriture.

Vincent Wavelet

Compositeur

Né en 1986, Vincent Wavelet commence la musique à 8 ans et s’intéresse rapidement à la composition. Après un premier cursus d’écriture au Conservatoire de Nantes, il est reçu en 2007 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Il y obtient sept prix : harmonie, contrepoint, fugue et formes, polyphonie renaissance, écriture XXe– XXIesiècles, orchestration et musique à l’image. Après la réception de son mémoire sur l’œuvre du compositeur Thierry Escaich, son cursus est récompensé en juin 2012 par un Master d’Ecriture Musicale mention très bien.

Son travail de composition se poursuit avec Brocéliande,une commande du trompettiste solo de l’Opéra de Paris et professeur au CNSMDP, Marc Geujon, créée à l’International Trumpet Guild à Philadelphie en 2014. Il compose plusieurs bandes originales pour le cinéma (Après Eux, Juillet ElectriqueSur les pointes de l’indifférence ) et ses pièces d’orchestre sont régulièrement jouées dans le cadre de ciné-concerts (Il faut tuer Birgitt Haas et La Question de Laurent Heynemann au siège de la SACEM, Le Crime est notre Affaire de Pascal Thomas au Martinez durant le festival de Cannes, Agents Secrets de Fréderic Schoendoerffer à la cité de la musique). À la recherche d’une plus grande liberté, le compositeur décide ensuite de se concentrer à la création d’œuvres de concert.

En parallèle, il s’engage dans une carrière d’enseignant, poussé par un rapport passionné à la transmission de l’écriture musicale. Il enseigne depuis 2014 l’écriture, l’analyse et la composition au Conservatoire de Narbonne après avoir obtenu le Certificat d’Aptitude à l’enseignement au CNSMD de Lyon.

En 2017, il compose Sur la route de la soiepour ensemble d’instruments traditionnels chinois, en 2018 c’est le Concerto Occitanpour orchestre et trois guitares. Cette même année, il écrit l’opéra Les Enfants Perdus, une commande à vocation pédagogique de l’association « Le Tréteau » pour l’Orchestre de Chambre de Paris créée au théâtre Gérard Philippe durant le Festival de Saint-Denis, qui sera gratifiée du Prix de l’Enseignement Musical organisé par la Chambre syndicale des Editeurs de Musique de France. En 2019, il compose une « Sinfonietta » pour l’orchestre de chambre de Toulouse, une commande du festival « Ma Vigne en Musique » qui sera créée en avril. Actuellement, il travaille avec l’écrivain Or Katz sur Etna, un ambitieux conte musical qui a reçu le soutient de la fondation Beaumarchais, ainsi que sur un cycle de mélodies pour soprano et piano sur des poèmes de Paul Eluard.

Hovnatan Avedikian

Comédien et metteur en scène

Depuis ces 19 ans Hovnatan Avedikian a joué au Théâtre dans de nombreux spectacles d’Irina Brook et sous la direction de nombreux metteurs en scène comme Dan Jemmett, Guy Freixe, Jacques Rosner, Roger Planchon, Werner Schroeter, Jean-Paul Wenzel et d’autre…

En 2014, il est Artiste Associé du Théâtre national de Nice où ils créent avec Irina Brook, un seul en scène « hovshow ».

En 2015, il y écrit et met en scène son premier spectacle « le cercle de l’ombre ».

En 2016 en accord avec le CDN de Nice, il répète avec une troupe de 8 acteurs « Esperanza » de Aziz Chouaki dans le milieu carcéral et d’autre milieux précaires. Le Spectacle est joué au théâtre des Halles durant le festival d’Avignon 2017, la même année où il présente sa création « Baie des anges » au théâtre Gilgamesh écrit par Serge Valletti et interprété notamment par David Ayala.

En 2018 il crée « Europa » spectacle performance musical où ils fait émerger seul toute une palette de personnages de ses mises en scène précédente.

Au cinéma, Il a travaillé notamment avec Michel Klein, Sarah Leonord, Noël Herpe, Werner Schroeter, Philippe Ramos, Fatih Akin…

Marion Gomar

Chanteuse

Marion Gomar, soprano dramatique, commence le chant à 7 ans à la Maîtrise de Paris dirigée par Patrick Marco. Lors de ce cursus, elle joue à 10 ans un rôle soliste à l’Opéra de Paris, puis dans le chœur de chambre, elle est dirigée par Peter Sellars, Yannis Kokos, Kent Nagano, Sir Colin Davis et John Nelson, entre autres. Elle poursuit ensuite ses études auprès de Blandine de Saint-Sauveur au CRR de Boulogne-Billancourt jusqu’en perfectionnement et occupe le poste de professeure en Filière voix (2008-2009) pour les enfants de la chorale du conservatoire. Elle se forme par la suite en Allemagne, à la Haute Ecole de Musique de Leipzig (HMT), et obtient un master en opéra, puis un Meisterklasse en 2014 (formation doctorante pendant laquelle elle est chargée de cours de technique vocale auprès des étudiants).

Lauréate de nombreux concours, notamment le 2ème prix du concours de la Fondation Wagner en 2014, elle participe à des materclasses prestigieuses avec Johan Botha à Bayreuth (lors du festival wagnérien), Waltraut Meier et Mireille Delunsch à Royaumont, Ann Muray, Sergueï Leiferkus et Maciej Pikulski au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles.

Passionnée de théâtre, elle suit les classes de Jean-François Sivadier (Tatiana dans Eugène Onéguinede Tchaïkovski), Jean-Louis Martin Barbaz (Jenny dans l’Opéra de Quat’Sousde K. Weill) et joue la cantatrice finlandaise dans Ciel Mon Placard !de Nicole Genovese (Théâtre du Rond-Point 15/16). Elle est souvent sollicitée pour des performances contemporaines (Manuel Durao, Dominique Lemaître), mais aussi pour des spectacles de jazz (Emmanuel Bex, Jean-Philippe Viret), ou encore en tant que soliste dans de nombreux oratorios (Lobgesangde Mendelssohn, Stabat Materde Dvorak, Requiemde Von Suppé, etc.). En 2019, on la verra notamment dans le rôle de Christine dans Le testament de la tante Caroline d’A. Roussel au théâtre de l’Athénée-Louis Jouvet avec les frivolités parisiennes, puis lors d’une création contemporaine de Pablo Ramos Monroy au Festival de Samoëns.

Native de la banlieue parisienne, il lui tient à cœur de transmettre son expérience auprès de différents publics, en tant que cheffe de chœur du Jazz Club de Saint-Denis en partenariat avec le Théâtre Gérard Philipe, en tant qu’intervenante en milieu scolaire (de la primaire au lycée) avec le Festival de Saint-Denis, puis auprès des étudiants de l’association THOT pour l’apprentissage du français pour les réfugiés et demandeurs d’asile.

Bianca Chillemi

Pianiste et cheffe de chant

Bianca Chillemi est une pianiste aux multiples facettes : depuis toujours, poussée par une grande curiosité et un amour du partage, elle se dédie à la musique de chambre et au répertoire lyrique.  C’est donc dans la continuité de cette démarche engagée qu’elle obtient un master dans la classe de lied et mélodie d’Anne Le Bozec et Emmanuel Olivier au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), ainsi qu’un second master à l’unanimité du jury dans la classe de direction de chant d’Erika Guiomar et Nathalie Dang.

Passionnée par le lied et la mélodie, Bianca Chillemi est finaliste en octobre 2017 du concours international Nadia et Lili Boulanger à Paris avec la soprano Marianne Croux et se produit au Centre de Musique de Chambre de Paris en mars 2017 avec le baryton-basse Florian Hille avec le Winterreise de Franz Schubert. Très recherchée pour ses qualités d’écoute et ses dons d’accompagnatrice, elle assiste le baryton-basse Christian Immler dans ses masterclasses au Mozarteum de Salzburg. Elle accompagne aussi les masterclasses de Patricia Petibon et Vincent Le Texier. En 2013 elle fonde son propre ensemble dédié à la musique de chambre du XXème siècle avec voix, l’Ensemble Maja. Avec cet ensemble, elle gagne le 1er prix du concours international Musiques d’Ensemble de la FNAPEC en avril 2018 à Paris. Son ensemble est en résidence à la fondation Singer Polignac depuis 2016.

Elle est pianiste cheffe de chant sur le Voyage à Reims de Rossini à l’abbaye de Royaumont en mai 2015, opéra mis en scène par Stephan Grögler. Ainsi que sur la production de la Cité de la Musique à Paris de l’opéra de Betsy Jolas, Iliade L’amour, sous la direction de David Reiland, en mars 2016. Son vif intérêt pour la musique contemporaine l’amène à être sélectionnée par le festival d’Aix-en-Provence pour l’académie Voix et Création en juillet 2015. En 2017, elle travaille en collaboration avec l’orchestre Les Siècles et l’atelier lyrique de Tourcoing, comme cheffe de chant sur l’opéra I.D.,une création du compositeur Arnaud Petit. Elle travaille avec des chefs tels Leonardo Garcia Alarcon, Catherine Simonpietri, Mathieu Romano.  Bianca est soutenue par la Fondation Meyer et le mécénat Société Générale.